1 rue de la Maison Neuve - BP 54
35 404 SAINT-MALO

L’anesthésie Walant ou l’évolution de l’anesthésie locorégionale

10 Mai.

WALANT est l’acronyme anglais de Wide Awake Anesthésia and No Tourniquet. Il s’agit d’une anesthésie locale tumescente utilisant une solution très diluée combinant des anesthésiques locaux et un vasoconstricteur. De rares contre-indications doivent être connues et respectées.

Jusqu’à présent, la technique de référence était l’anesthésie tronculaire proximale échoguidée. Cette anesthésie est très efficace mais elle engendre obligatoirement un bloc moteur (paralysie), une atteinte de la proprioception (la perception de la position de notre corps dans l’espace) et nécessite l’emploi d’un garrot mécanique pour interrompre le temps de l’opération la circulation sanguine pour contrôler le saignement.

La WALANT permet la réalisation de presque toute la chirurgie de la main et du poignet quasiment SANS bloc moteur et SANS diminution de la proprioception. Autre avantage majeur, le vasoconstricteur joue un rôle de “garrot chimique” local permettant de s’affranchir du garrot mécanique. Enfin, la vasoconstriction est telle, qu’il n’est plus nécessaire d’arrêter les traitements anticoagulants ni antiagrégants plaquettaires.

Au total, la WALANT est une évolution majeure de l’anesthésie loco régionale, comparable à celle que nous avons connue avec l’avènement de l’échographie en anesthésie loco-régionale. Elle permet une anesthésie parfaitement efficace sans impotence fonctionnelle, ni rupture du schéma corporel. Ce gain de confort s’inscrit parfaitement dans les principes de la RRAAC. L’Hémostase locale parfaite sans garrot et sans nécessité de modifier le traitement anticoagulant est un gage de sécurité.

Article rédigé par le Dr Salomon

© 2021 Clinique de la Côte d'Émeraude // Groupe Vivalto Santé // Création Gosselink